Skip links

Finitions pour pièces techniques

Votre acteur industriel spécialisé en sous-traitance de pièces techniques

L’étape de finitions pour pièces techniques est toute aussi importante que celle de la fabrication.

Tout d’abord, pour les pièces plastiques, l’état de surface d’une pièce se définit par celui du moule dans lequel on pourrait ajouter des grains lisses, légèrement rugueux, très rugueux, brillants, mats, rendre un effet cuir… Ensuite, pour les pièces imprimées en 3D, les pièces subissent généralement un traitement de nettoyage et de sablage, pour améliorer l’état de surface en réduisant ou éliminant les stries dues à la superposition des couches.
Enfin, il existe peut-être autant de métaux que de techniques de finition des pièces métalliques. Pour maîtriser la qualité des pièces et leurs coûts & délais de fabrication, le savoir-faire en finition est primordial.

Pour protéger vos pièces et les valoriser, nous vous proposons donc un échantillon de notre très large gamme de finitions techniques et esthétiques. N’hésitez pas à nous contacter si vous recherchez une finition particulière.

> Finitions pour pièces plastiques​

Finition standard​ de pièces plastiques
Standard
Finition standard

Les pièces imprimées en 3D ou moulées sont nettoyées sans ponçage ou sablage. Elles sont livrées avec quelques marques de fin de fabrication, mais elles restent « propres ». Ces pièces conviennent généralement pour des besoins de prototypage.

Standard
Sablage & Ponçage

Pour réduire ou éliminer les marques de fin de fabrication, les pièces peuvent subir un traitement supplémentaire. Tout d’abord, le sablage permet de nettoyer les pièces, et un ponçage permet d’effacer certains détails inutiles.

Standard
Peinture

En aérosol ou en cabine, les pièces plastiques peuvent être valorisées avec la teinte de votre choix et à plusieurs degrés de brillance, allant de la peinture mate à la peinture brillante, voire de la peinture métallisée.

standard
Coloration

Idéale pour quelques prototypes ou des pièces produites en série, la coloration permet de teinter la matière dans son épiderme. Pour cela, les pièces sont trempées dans un mélange colorant pressurisé, les rendant ainsi plus durables et plus résistantes visuellement aux rayures.

avancée
Protections

Pour les protéger ou pour augmenter leur durabilité, ou tout simplement pour un meilleur aspect, un revêtement fonctionnel peut être apporté en l’utilisation de laques ou de vernis. Ces derniers apportent une protection réelle tout en améliorant les propriétés des pièces.

avancée
Peinture technique

Idéal pour des besoins en petites & moyennes séries, il s’agit d’une technique économique pour protéger des pièces sensibles, en plastique ou en métal. Le procédé consiste à tremper les pièces ou des ensembles pour ainsi les habiller d’une couche de plastique PVC.

avancée
Trempage PVC

Idéal pour des besoins en petites & moyennes séries, il s’agit d’une technique économique pour protéger des pièces sensibles, en plastique ou en métal. Le procédé consiste à tremper les pièces ou des ensembles pour ainsi les habiller d’une couche de plastique PVC.

Technique
Métallisation

Cette technique consiste à recouvrir les pièces plastiques de plusieurs couches (jusqu’à 7 couches, de l’attaque et à la finition). Elle rend les pièces plus performantes, avec plus de résistance, de la conductivité, une grande protection, et évidemment un rendu métallique (brut à effet miroir).

Technique
Revêtement technique

A l’inverse de la métallisation, un revêtement fonctionnel sélectif peut être requis pour des besoins d’isolation ou de conductivité bien spécifique. Ce procédé valorise vos pièces de manière exceptionnelle, il simplifie votre conception de pièces et en réduit d’autant vos coûts de fabrication.

Technique
Blindage

Vos pièces plastiques peuvent être renforcées avec un revêtement de blindage. Ce dernier est généralement composé de nickel qui est ferromagnétique. Lisse, dur et résistant à l’abrasion, il protège donc des ondes électromagnétiques, supprime les émissions EMI/RFI, contrairement au carbone, cuivre ou l’argent.

Finitions pour pièces plastiques​

> Finitions pour pièces métalliques​

Fabrication additive
Pas de finition

Voici à quoi ressemble une pièce métallique imprimée en 3D, une fois "détachée" de la machine. Elle repose sur une forêt de supports, éléments primordiaux pendant l’impression 3D. En effet, ces supports garantissent le bon fonctionnement en maintenant les surfaces, elles jouent un rôle d’ancre dans certaines zones, et contribuent à l’anti-déformation de la pièce pendant le refroidissement.

Fabrication additive
Finition mate

C'est la finition la plus populaire en fabrication additive. Les pièces imprimées en 3D sont détachées de leurs supports, les picots sont effacés, et elles sont ensuite sablées avec un abrasif à base d'oxyde d'aluminium. On parle alors de corindonnage Les propriétés mécaniques & dimensionnelles des pièces ne sont ainsi pas altérées, ce qui les rend utilisables aussitôt.

Fabrication additive
Finition Satinée

En aérosol ou en cabine, les pièces plastiques peuvent être valorisées avec la teinte de votre choix et à plusieurs degrés de brillance, allant de la peinture mate à la peinture brillante, voire de la peinture métallisée.




Fabrication additive
Usinage 5 axes

L’usinage de précision reste la solution idéale pour affiner les pièces imprimées en 3D en métal. Ce post-traitement permet d’ajouter des fonctions (par exemple du taraudage, des perçages, etc) et d’améliorer certains détails (arêtes vives, gravure, etc). De plus, l’usinage permet aussi de corriger les imperfections de surface pour en améliorer l’esthétique des pièces.

Fabrication additive
Usinage chimique

Lorsque des pièces sont conçues avec des fonctions internes, tels que les canaux, les structures lattices ou alvéolaires, l’usinage chimique permet d‘attaquer ces cavités par l’action chimique d’acide pour en retirer une épaisseur homogène ou tout simplement les nettoyer d’éventuels résidus de poudre métallique.

ALUMINIUM
Annondisation

L'anodisation est un processus électrochimique qui convertit la surface métallique en une finition d'oxyde anodique décorative, durable et résistante à la corrosion. L'aluminium est parfaitement adapté à l'anodisation, bien que d'autres métaux non ferreux, tels que le magnésium et le titane, puissent également être anodisés.

acier
Galvanisation

La galvanisation est un processus d’application d’un revêtement protecteur de zinc sur des pièces métalliques pour éviter la rouille. Les pièces généralement galvanisées à chaud où les pièces sont immergées dans un bain de zinc liquide chaud.

Technique
Peinture & Thermolaquage

Selon l’objectif technique et esthétique, et selon les quantités, les pièces métalliques peuvent être facilement peintes, soit manuellement, soit en cabine, soit par trempage.
Le thermolaquage est un processus de finition par application électrostatique d’une poudre sèche, fluide et colorée sur des pièces métalliques. Une fois recouvertes, les pièces subissent ensuite un durcissement thermique.

avancée
Chromage

Le chromage est le processus d'application d'une fine couche de chrome sur un substrat (métal ou alliage) par un processus de galvanoplastie. Ce dernier consiste à tremper les pièces dans un bain d'électrolyte composé d'une solution d'acide chromique. Le produit fini est une finition chromée miroir qui a des applications pratiques dans les domaines de l'automobile, de l'industrie, de l'aérospatiale et des transports.

avancée
Trempage PVC

Idéal pour des besoins en petites & moyennes séries, il s’agit d’une technique économique pour protéger des pièces métalliques. Le procédé consiste à tremper les pièces ou des ensembles pour ainsi les habiller d’une couche de plastique PVC.